Moto GP 2017 : Le désarroi d’Hervé Poncharal et l’option Zarco chez Tech3…

3 juin 2016

GP Moto

Hervé Poncharal a fait une conférence de presse ce jeudi en Espagne, où il a affirmé qu’après avoir perdu ses deux pilotes, Bradley Smith et Pol Espargaro, son team et tous les teams satellites n’attirent plus guère les jeunes pilotes talentueux.

Et que cela met le team en péril, car il n’a pas grand-chose qui brille à proposer à ses sponsors !

On verra dans la déclaration qui est reproduite de façon très précise ci-dessous qu’Hervé se pose aussi des questions sur la logique qui l’unit théoriquement à Yamaha, il devrait être le team junior, donc préparer de jeunes pilotes à intégrer le team Factory mais Yamaha ne prend jamais ses pilotes.

Par ricochet, l’arrivée éventuelle de Zarco chez Tech3 n’est plus forcément absurde.

On commence par la déclaration d’Hervé .

« Pour certaines raisons, bien que nous ayons des machines très proches de celles des teams Factory, il semble qu’il y ait une tendance, une mode, qui veut que si vous êtes un pilote jeune et rapide, il n’y ait pas d’autre option qu’un guidon Factory. Je trouve ça difficile à avaler pour nous. C’est dur de comprendre que, clairement, nous étions les teams de niveau B il y a quelques années et que nous sommes maintenant au niveau C. »

Le nouveau règlement a été à double tranchant pour les teams tels que Monster Yamaha Tech3, de nombreux pilotes préférant se tourner vers l’un des nouveaux constructeurs pour courir dans un team Factory plutôt que dans une écurie satellite

« Je pense que les nouveaux constructeurs tels que Suzuki sont maintenant les teams de niveau B et Ducati doit être B+ ou A-, quelque chose comme ça. Dans notre sport, je crois que nous constatons de plus en plus que ce sont les pilotes qui font la différence. Il y a cinq, six ou sept pilotes qui sont les seuls à pouvoir prétendre à la victoire ou au podium. Et tous ces pilotes veulent courir pour un team Factory.  J’ai toujours dit que nous étions le ‘junior team’ au sein de l’organisation Yamaha mais sommes-nous ce junior team pour Yamaha aujourd’hui ? Je pense que la réponse est clairement non. À quand remonte la dernière fois où un pilote Tech3 a rejoint le team Factory ? Je crois que c’était Ben Spies en 2010 mais ce n’était pas un vrai pilote Tech3, c’était un pilote Factory qui avait remporté le Championnat du Monde Superbike qui aurait dû rejoindre le team Factory plus tôt mais il n’y avait alors pas de place ».

C’est clair, il y a le feu à la maison…

Hervé dirigeait en effet un team très courtisé, mais la mode est aujourd’hui, pour un pilote d’exception que l’on voit naître, de ne plus passer par les teams satellites mais de monter direct en Factory. Ce qui a été le cas pour Marc Marquez, une sacrée réussite il est vrai.

Dans le sport moto, c’est comme dans tous les sports. Quand tu as dans ton pays un Pelé, un Bolt, un Tony Parker, ton rêve est d’être Pelé, Bolt ou Parker, pas de passer par les écoles de gym…

Le cas Marquez met finalement les teams satellites en péril…

Hervé Poncharal a admis être en pourparlers avec Alex Rins et Johann Zarco.

Hervé m’avait dit, il y a déjà un gros bout de temps, texto, « qu’il serait le roi des c … s’il ne pensait pas à Zarco », et s’il reconnaît aujourd’hui ne plus avoir l’aura suffisante pour attirer de jeunes talents, Zarco redevient une option intéressante.

Or, depuis la signature de Iannone chez Suzuki, il y a beaucoup de prétendants sur le deuxième guidon du team.  

On avait eu à la Sunday Ride Classic des quasi affirmations de Johann et de son manager comme quoi en 2017 ce serait Suzuki, mais Vinales a montré à quel point cette moto peut rouler fort et le guidon en question attire comme un aimant. Du coup, Zarco n’est peut-être plus sûr de cette voie.

Je me souviens aussi que l’option Tech3 tentait énormément  Zarco fin 2015 mais il n’y avait pas de place…

Alors, Zarco chez Tech3 ?

Johann est un talent confirmé, il a 27 ans, il pourrait donc être le pivot du team qui fera rouler le jeune Jonas Folger en 2017.

Et nous on serait très contents qu’un team français fasse rouler un pilote français, qui plus est déjà champion du monde.

Je l’ai écrit à propos de la signature de Pol Espargaro chez KTM, le marché est loin d’être fermé, c’en est une nouvelle preuve.

Et aussi une épreuve !

Source: www.motoservices.com

, , , , , , , , , ,

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

Gaskustoms |
Mon Deux-Roues |
Autopassion34 |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | Noirmatpeinturecovering
| Coveringmatvoiture
| Controletechniqueautomobile